vendredi 4 avril 2014

Les commentaires des petites princesses


Une fois n’est pas coutume : compte-tenu de la densité des derniers commentaires sur mon post précédent, je réagis avec un post à part pour que ce soit plus lisible.

@Stella, Olivia et Tassmania
Concernant la fréquence de mes posts, certains d’entre eux font état de ma mauvaise foi supposée. Stella me rappelle que j’avais écrit, en parlant des histoires :  « Je les publierai chaque week-end pendant quelque temps. »

Et en conclut que je m’étais « engagé avec une affirmation, une promesse, non tenue au final, on est toutes déçues ;-((( ».
           
Olivia surenchérit : « Je ne voulais pas être impertinente, mais comme l'a relevé Stella, il semblerait que vous n'ayez pas tenu vos engagements. ;) Plus d'inspiration monsieur ? »

Quant à Tassmania, elle conclut en invoquant elle aussi la mauvaise foi dans un pastiche fort charmant au demeurant :

            Ô rage, ô désespoir, ô jeunesse ennemie
            N'ai-je si peu vécu que pour être punie?
            Et ne suis-je bercée dans les travaux princiers
            Que pour du précepteur recevoir la fessée?
            Mon cœur qui d'un câlin se verrait refleurir,
            Mon cœur qui tant de fois a rêvé d'un sourire,
            Tant de fois écouté de l'enseignant la voix
            Trahit donc mon effroi et ne fait rien pour moi?
            Ô cruel souvenir de ma félicité!
            Sentiment d'être aimée, en un jour effacé!
            Dure sévérité fatale à la douceur
            Précipice élevé d'où tombe mon bonheur
            Faut-il de votre éclat voir triompher Samuel
            Qui par sa mauvaise foi déçoit ses damoiselles?

Je n’aime pas décevoir mes petites princesses, et j’évite de promettre quelque chose que je ne peux pas tenir, même si cela m’est sans doute arrivé de le faire (même les meilleurs précepteurs ne sont pas parfaits, ce qui est somme toute rassurant, eux aussi sont des êtres humains :-) ). Mais soyons factuels. Il est intéressant de comparer ce qui est comparable, c'est à dire la fréquence de mes posts du 1er trimestre 2014 avec le nombre moyen des années précédentes. Le graphique ci-dessous montre que le nombre moyen de posts par mois en 2014 a été nettement plus élevé que les années précédentes. De plus, dois-je rappeler que l’expression « quelque temps » n’engage pas sur une durée donnée (j’ai appris à être prudent :-D) ?


Alors … quelle est la morale de cette histoire ? Je me contenterai de rappeler la comptine bien connue :

Les petites princesses d’ordinaires disciplinées,
Quand elles n’obtiennent pas ce qu’elles réclament,
Bien vite poussent des hauts cris et clament
La mauvaise foi de leur précepteur préféré.

Alors de manière factuelle il faut leur prouver
Que dans l’erreur elles se sont fourvoyées
Et qu’une fois de plus elles recevront la fessée
Punies, au coin, mais rassurées d’être toujours aimées.

@Lou
« @Maître Samuel: ...bien je viendrai...et alors vous verrez bien mes grands cernes noirs sous les yeux et comme j'ai le teint pâle...mon menton tremblant et les larmes sur mes joues...parce que moi je suis malade et je voulais juste une histoire de princesses pour me réconforter...et après un câlin pour aller mieux...mais vous avez raison j'ai été insolente et je vous demande pardon...je ne veux pas que vous ne m'aimiez plus :( »
Lou, je te félicite. Tu as bien compris. Après notre « explication », tu partageras ton expérience avec les autres princesses … qui, j’en suis sûr, comprendront à leur tour l'attitude à adopter 0:-).

@Olivia
Il est de mon rôle de princesse d'encourager notre précepteur.
Merci Olivia. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un précepteur a lui aussi besoin de retour sur ses faits et gestes (même si sur les gestes ... je me débrouille 0:-)). J’apprécie toujours les encouragements publics ou privés :-)

J'en ai entendu parler, oui. Mais ne dit on pas aussi que "Petite princesse désolée, à la fessée a échappé" ?
Oui, mais non. La contrition n’exclue pas la punition :-D.

@Tassmania
Et quoi, je m'aperçois qu'il y a du favoritisme dans l'air!!!
Non. J’adapte ma pédagogie à chaque princesse :-).

Et pas la peine de m'envoyer au coin, j'y suis déjà toute seule et triste, dans mon coin, même que je vais y rester jusqu'au prochain avion pour la Tasmanie parce que je sais que vous ne voudrez plus jamais de moi maintenant que vous m'avez poussée au caprice!!!!!
Vous savez à ma place ?  

Et nous on n'en a pas demandé gentiment et avec enthousiasme voire adoration depuis 20 ans une histoire Lou et moi?
@Olivia: merci d'avoir demandé une histoire aussi, parce que si vous n'étiez pas là mine de rien je suis sûre qu'il nous aurait encore laissées poireauter 100 ans comme des vieilles au bois dormant Lou et moi ;)
20 ans ? 100 ans ? Et c’est moi qui exagère ? :-D

14 commentaires:

Tassmania a dit…

Je vois que le langage électoral continue à prévaloir même après le dernier scrutin dominical :-/!!!!!

Un vrai politicien!
Mais ma foi, mine de rien,
l'inspiration revient!
Un objectif atteint!
Nous on trouve ça très bien :)

Cela dit, mesdames et messieurs, c'est vrai, qu'en dépit de tout, on est d'accord avec un de ses éléments "factuels" (non mais je l'adore celle-là): il demeure notre précepteur préféré...

Olivia a dit…

Je vous remercie pour ce post. Les princesses apprécient les attentions particulières portées a leurs égards. (Surtout de la part de leur maître bienveillant)

Bon.. Apres une argumentation si pointue nous ne pouvons qu'admettre.. Nos accusations étaient peut être déplacées.. Mais comprenez maître, qu'avec de si beaux récits vous nous rendez trop gourmandes, voilà tout !!

Charmante comptine. Je me suis permis d'en écrire la fin.
"Aux mots du maître tout à coup,
La princesse Olivia comprit,
Qu'allongée contre ses genoux,
Elle serait sévèrement punie.
Ainsi, tentant le tout pour le tout,
Elle prit ses jambes a son cou.."

Tassmania a dit…

Cours Olivia! cours vite! :D :D :D!!!

Tassmania, responsable communication du fan-club de Maître Samuel a dit…

@Sam: Pis d'abord un précepteur qui prend les choses au 1er degré et qui sait pas reconnaître les figures de style sur la longueur du temps, surtout à l'échelle d'une vie de petite princesse hé ben ... c'est suspect! Non, je n'évoquerai pas de nouveau la mauvaise foi, je ne l’évoquerai pas, pas du tout!

Et oui tu as posté plus que ces dernières années: normal, il manquerait plus que ça, que tu ne progresses pas en assiduité alors que tu es très exigeant avec nous pour qu'on fasse nos devoirs!!! En plus, comme tu le laissais entendre dans un commentaire récent à Lou, ta sévérité se mesure à l'aune de ton amour pour nous, n'est-ce pas? Hé ben c'est la même chose pour nous... Si on veut que tu sois assidu c'est pour ton bien, tu comprends 0:-)? Un jour tu nous remercieras... :D!!!

Princess Stella a dit…

@Sam,c'est bizarre, derrière ce post qui essayes d'allier humour et justification,quand on lit entre les lignes, on dirait que tu te justifies justement comme si pris au premier degré à cœur tout ça. Relax! C'est le printemps! ca méritait pas un plaidoyer par a+b sur ta fréquence ou tes raisons! Je t'imaginais bien + sur de toi. Tu sais, comme me dit mon copain,mets ton énergie au bon endroit! En l'occurance, de belles histoires ;-)

Princess Stella a dit…

Je lis les com' après le mien, oui on te le dis aussi, Tassmania de mémoire, que tu sembles avoir fait preuve de prise au premier degré justement. Je te voyais pas comme ça. Le mythe de l'homme mûr ferme sur de lui est tombé!
Personne n'est parfait comme tu dis ;-)

Tassmania, qui commence vraiment à passer trop de temps sur ce blog !!!! a dit…

@Stella: hmmmm... Je me méfie des mots... M'est avis qu'avant comme après avoir lu ceux de votre copain (puis-je vous tutoyer?), si Sam avait l'une d'entre nous à côté de lui il mettrait son énergie dans sa main en effet, mais pas pour nous écrire de belles histoires ;) !!!

Quant à la prise au 1er degré de certains propos... je dirais que notre précepteur préféré est plutôt rusé comme un renard...
C'est aussi pour cela qu'on l'admire
Mais surtout il ne faut pas lui dire)
Il en us'rait et en abus'rait
Et de sa ruse nous ferions les frais!)
Je trouve qu'il se dépêtre plutôt bien des menaces de sécession de ses petites princesses (j'adore le tableau Excel, un vrai pro!), mais j'aime assez l'idée du mythe qui tombe: "L'on ne peut être juste si l'on n'est humain", disait Montaigne... Mais encore une fois, perso, je n'irais sûrement pas tester sa fermeté mature avant un bon moment, surtout que dans sa comptine il parle de fessée et de coin, et aussi d'être rassurée sur le fait d'être aimée, mais je me demande comment: en effet de câlin il ne nous parle point!!!
Bon je me tais sinon on va encore me dire que je parle à tort et à travers et me demander si je sais les choses à la place des autres... :p!

Amandine a dit…

Moi je ne fais pas partie du Club des Petites Princesses, mais j'aime bien quand tu écris, Sam. Alors arrête de te réfugier derrière ton Power Point et offre nous le plaisir de te lire! :-D

Bon, d'un autre côté, tu fais ce que tu veux, bien entendu... :-)

Rose a dit…

Hep's M'sieur le précepteur ! J'ai une PAO compliquée à faire, j'vois que tu gères la suite office, tu veux pas me la faire par hasard... Oui, oui, c'est bon ;D j'sais où est la sortie. O:-)

Princess Stella a dit…

Tassmania, pas de soucis pour le "tu" ;-)

Oui je te rejoins, quand un homme a les mains occupés avec une fille,il se disperse moins et il écrit même plus d'histoire, c'est vrai!!!

;-)))

Tassmania a dit…

@Princess Stella: ;)

Princess Stella a dit…

@Tassmania : ;-)

Lou a dit…

...Je ne crois pas qu'il faille déceler en Maître Samuel une quelconque marque de faiblesse dans la décision d'éclaircir certains points au sujet de nos revendications et bêtises de la semaine passée. Il ne s'agit pas de justifications mais bel et bien d'explications, de précisions. Maître Samuel n'a rien à prouver et s'il est attentif et souvent délicat à nos encontres c'est avant tout parce qu'ils nous aiment et devance bien souvent nos fragilités, susceptibilités et caprices. Mes chères camarades de classe, je ne peux malheureusement que vous certifier que notre Maître n'a point de faiblesses lorsqu'il s'agit de notre éducation. Mon état faible, mes larmes, mes supplications, mes excuses, mes tentatives de charme, mes promesses futures et enfin mon repentir ne purent rien changer à l'issue de l'entretien dans le bureau du maître tout à l'heure...et ce, en dépit de mon aversion pour le martinet...
Moi je vais aller m'allonger un peu sur le ventre maintenant parce que ça fait trop mal...et je vous mets en garde les copines parce que moi, pour un temps, je vais essayer d'être sage...

Selene a dit…

ça sentirait presque la mutinerie tout ça!!!
Moi je peux pas me plaindre du "manque d'inspiration" de Sam vu que je peux venir nettement moins qu'avant.
D'ailleurs je devrais sûrement être en train de plancher sur ma dissert mais je n'arrive pas à la faire et je crois que je vais finir par rendre feuille blanche (et toutes les menaces de fessée du monde n'y changeront rien!!!!!)
Je préfère venir lire que me prendre la tête avec un truc que je comprends pas! C'est logique, non?
Donc vive les histoires souvent, pour m'occuper longtemps!

Messages les plus consultés