vendredi 1 novembre 2013

L'aveu de Marion (2ème partie)














Je suivis lentement Marion qui gravit les marches une à une. Je ne pus m'empêcher d'être touché par son attitude à ce moment-là. Marion était proche de l'abandon. Un sentiment de vulnérabilité se dégageait de sa personne, renforcé par son pas lent, par mon regard qu'elle sentait sur ses jambes nues, et surtout ce sentiment intérieur d'avoir abusé, d'être allé au-delà de ce qui était acceptable. Marion n'était pas toujours docile. Elle avait besoin de sentir que je prenais le contrôle, et d'ordinaire je devais recourir à quelques claques bien senties sur ses fesses pour lui signifier qu'elle allait se retrouver, quoiqu'il arrive, dans une position laissant ses fesses offertes à une punition méritée. Mais cette fois-ci, je n'avais pas eu besoin de "motiver" ma petite Marion.

Marion ne pouvait s’empêcher de se retrouver dans des situations inconfortables pour elle. Et ce moment où elle s'en remettait à moi, semblant me dire d'une supplication muette : "Sam ... punis-moi ... je ne veux pas, j'ai peur, mais je veux ... que tu le fasses ...quand même ..." déclenchait à chaque fois en moi une forte émotion. C'était comme un cadeau offert, un espace d'intimité extrême qu'elle m'ouvrait, une confiance profonde qu'elle m'accordait. Mais d'ordinaire il fallait que j'insiste un peu.

Arrivée sur le palier, Marion se retourna, semblant chercher dans mes yeux une clémence impossible. Mon visage resta fermé.

- Allez.
- Sam ...

Marion sembla se décomposer quand je m'avançais vers elle. Le poignet saisi, elle tenta dans une dernier réflexe de résister. Mais cette résistance fut de courte durée. Marion savait qu'elle dérivait. Elle avait besoin que je la recadre. Avec beaucoup d'amour, beaucoup de tendresse, mais sans rien lâcher. Et le temps était venu.

Le bruit sec de ma main s'abattant sur sa cuisse venait de retentir. Marion poussa un gémissement.

- Allez. Sur le lit, à plat ventre. Dépêche-toi. N'oublie pas le coussin. Mais peut-être préfères-tu faire connaissance dès maintenant avec le martinet ? Celui avec de longues lanières ?

35 commentaires:

Princesseenherbe a dit…

@Sam : La ceinture et le martinet ?!?! c'est pas Marion qui abuse là ! Je suis sûre qu'il n'y a aucune bêtise qui mérite une telle punition -_-

Sam a dit…

@Princesseenherbe: Ah, Marion est tout à fait capable de dériver sur certaines choses ... et puis elle a besoin aussi d'un cadre sévère. C'est pour cela que je me dévoue 0:-)

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Je ne doute pas que Marion peut ( parfois ... mais très rarement ) faire des bêtises mais mon commentaire ne portait pas sur le comportement de Marion -_- C'est juste qu'il y a une différence entre être sévère et être méchant ... une fessée c'est sévère, le martinet c'est très sévère ... le martinet puis la ceinture c'est juste méchant !

la-tenace a dit…

Ah oui le martinet et la ceinture c'est très mechant ça...
Ça chauffe pour Marion c'est confirmé !
Mais je suis certaine qu'elle sera agréablement consolée après ;-)

Princesse 75 a dit…

Oui Princesse en herbes, il y a une différence entre fermeté et méchanceté. Et même avec un câlin après.

Cela n'engage que moi, ((et mon copain car il lit aussi ce blog!il a eu le même sentiment)mais dire à la jeune fille qu'elle sera corriger aux larmes (main ou instrument peu importe) comme à la fin de la partie 1 et que "ce n'est qu'un début", me semble excessif même pour un récit purement fictif et assez inquiétant pour une histoire vraie.

D'où l'interrogation en ce dimanche matin sur la limite fermeté/méchanceté en rebondissant sur les commentaires ci_dessus.

En fait, à quel moment la franchit on cette limite? Consciemment ou non.

De plus, la jeune file peut être consentante au début mais avec le temps et sans s'en rendre compte, elle bascule sous une forme d'emprise.

Une ou les deux parties en fait peuvent à un moment ou l'autre ne plus être pleinement conscient de leurs actes.

Le fantasme est si profond, renvoie à tant de choses, que ce soit pour la jeune femme/fille mais aussi pour l'homme en tant que fesseur, sans compter que l'on évolue avec le temps et nos motivations aussi que ce soit pour la jeune fille ou l'homme qui lui donne la fessée (à la main ou avec instrument). Cela me passionne.

J'avais d'ailleurs beaucoup apprécié les posts sur les motivations des jeunes filles, les raisons/causes potentielles de ce fantasme.

On peut s'interroger sur ceux des hommes en tant que fesseur. Leurs motivations conscientes ou non. Tu en parlais pour les jeunes filles dans ces fameux posts et je me dis que c'est valable pour pour l'homme de s'interroger dessus.


Vaste sujet en tout cas que le fantasme!

Princesse 78 a dit…

En fait, ce qui est surprenant et qui interroge dans ces derniers récits c'est la punition qui semble démesurée avec plusieurs instruments à la suite au delà des larmes et que cela ne serait qu'un début, un ensemble qui semble démesuré pour la faute (qui est toujours plus ou moins la même dans les récits à savoir le manque de travail, d'assiduité de la jeune étudiante). Et dans cette punition assez démesurée, son coté justement"méchant". Faute grave ou pas d'ailleurs. Jusqu'où peut on aller pour ne pas franchir la limite fermeté méchanceté? Avec l'interrogation fiction ou réalité car tu décris ton blog comme, je cite, "Ce blog décrit mon univers, des récits de mes expériences, parfois des situations imaginaires, ainsi que quelques réflexions se rapportant à ce fantasme et ses origines".
Que les récits des traités soient assez effrayants, c’était le but aussi,et puis cela restait imaginaire mais comme ce sont là les récits de Sam Marion censés être en majorité de vrais récits.
Je vois les com' parlant de méchanceté avec de tels instruments à la suite.

Tu semblais plus fleur bleue et plus light dans ta fermeté au lors des premiers récits jusqu'à l'année dernière inclue.

Sans doute tu as évolué aussi,avec la vie,des raisons personnelles et du coup ton univers aussi et ce que tu recherches aussi à vivre avec une jeune fille.

Le tout est de le faire pour les bonnes raisons. D'où nos interrogations sur la limite et les causes fermeté méchanceté.

Et ce qui compte de toute façon c est que les deux parties surtout la jeune femme/fille qui "reçoit"soit consentante et que le tout soit fait pour les bonnes raisons coté receveur comme donneur comme dit mon copain.

Selene a dit…

quel est le pire? Le martinet ou la ceinture? Et puis il a parlé de paddle aussi... Non moi le seul truc c'est que je trouve méchant de commencer directement par un ou l'autre, sans passer par l'étape : main.
Mais je dis ça...je dis rien...et je retourne bosser ^^

Sam a dit…

@Princesse75/78 (la même princesse j’imagine :-)

Que de questions dans tes deux commentaires ! Je vais essayer de préciser deux ou trois choses.

Je ne sais pas si le terme « méchant » est le plus approprié pour qualifier une fermeté qui dériverait. J’ai pris ce qualificatif de la part de Princesseenherbe plus comme une expression de protestation empruntée à l'enfance : « T’es méchant ! » que comme un jugement de valeur sur la gravité de la punition. Clairement, pour moi, dans le cas où la jeune fille trouverait la punition inappropriée – quelque soit son intensité d’ailleurs – il y a deux cas : soit les deux partenaires se sont mal compris (cela peut arriver et bien évidemment il faut qu’ils débriefent ensemble), soit c’est de l’abus ou de la maltraitance.

Peut-on passer sans s’en rendre compte d’une situation à l’autre ? Si les deux partenaires sont clairs sur leurs désirs, respectueux des limites de l’autre et communiquent sur leurs expériences, cela me paraît peu probable. Du moins pas plus probable que chez des partenaires qui ne vivraient pas ce fantasme, en sachant que la maltraitance peut être autant physique que psychologique, et s’installer en dehors de tout fantasme. Si les deux partenaires sont ensemble pour de « mauvaises » raisons, il peut bien sûr y avoir dérive, mais l’emprise dont tu parles peut s’installer dès le début de la relation, sans être une conséquence ultérieure due à la sévérité croissante des punitions.

S’apercevoir de l’emprise de l’autre dans une relation peut être j’imagine compliqué, notamment quand il y a des bénéfices secondaires à une situation difficile. L’un des signes est de se poser la question : « Suis-je bien, épanoui(e), enrichi(e), heureux(se), écouté(e), libre dans cette relation ? »

Sur la « sévérité » de la punition, il faut garder à l’esprit que les limites sont très variables suivant les personnes. J’ai rencontré des princesses sensibles et d’autres très résistantes. J’ai lu des récits « réels » plus sévères que cette histoire, avec des partenaires totalement consentants.

Ceci étant, puisque tu parles de mes envies, même si les instruments font partie de mon univers fantasmatique, mes désirs ne sont pas uniquement liés à la sévérité d’une punition (même si celle-ci en fait partie), mais beaucoup au plaisir de « prendre la main » et de sentir ma partenaire s’abandonner. Le degré de sévérité sera, dans l’idéal, celui qu’il lui faut pour lâcher prise, pour se sentir pardonnée, pour atteindre un état particulier … tout en restant dans mes propres limites.

Les histoires de Samuel et Marion sont bien entendu les plus proches de la réalité (réelle ou fantasmée), et contiennent parfois des allusions vers certaines personnes. C’est vrai qu’en général je suis plus indulgent pour un simple manque d’assiduité :-D. Il y a probablement autre chose dans cet aveu de Marion qui explique les menaces – qui font elles-mêmes partie de la punition, je crois ;-) – et les punitions à venir.

Pour te rejoindre, oui, je suis totalement d’accord sur les « bonnes raisons ». Je le reformulerai en disant que toute expérience de ce type doit avoir du sens pour les deux partenaires, c'est-à-dire s’inscrire dans leurs désirs et leurs limites. D’où l’importance pour moi de la communication, pour finalement ne pas « se tromper » - ou le moins possible – lors d’une rencontre potentielle, lorsque les premiers échanges se font.

Enfin je ferai peut-être un jour un post sur les motivations des hommes, ou du moins les miennes, car si j’ai eu l’occasion de discuter de cela avec plusieurs jeunes femmes, je n’ai quasiment que ma propre expérience disponible sur ce sujet. Mais n’hésitez pas à m'écrire pour me parler de vos « motivations » à tous les deux, puisque vous êtes en couple ! Cela me donnera du matériel pour de futurs posts ;-)

Sam a dit…

@Selene: Je te rejoins sur le fait que, oui, la main c'est très agréable aussi :-D

Et tu as raison de retourner travailler, j'aime les étudiantes sérieuses. Même si j'aime bien aussi quand elles ne le sont pas et que je dois les aider 0:-)

Princesse 78 a dit…

Effectivement, faute de frappe,(la nuit a été courte!) je suis bien la même personne ;-)
Princesse 75.

Je ne peux écrire plus ce soir, je repasserai à l'occasion.

Merci d'avoir répondu.

Oui pourquoi pas, à l'occasion aussi,développer nos motivations avec le point de vue de Monsieur ;-)Nous avons un écart d 'age de 15 ans (lui en +)et sommes très épanouis et amoureux.

Cela serait intéressant d'avoir la "vision" masculine des choses si je puis dire!La tienne notamment, ça permets aussi de mieux te connaître,te comprendre ou comprendre de manière générale aussi au delà des causes/raisons, ce que ressent un homme quand il le fait, à savoir de corriger la jeune femme/fille.

Oui passer directement aux instruments sans passer par l'étape main me semblait aussi assez "méchant".

Oui moi aussi je trouve le terme assez enfantin, mais que dirait un adulte.Violent? Mot trop fort du coup. Cela pourrait être en prime mal pris/perçu.

Bonne soirée à toi.

ps:finalement, j'ai pas mal développé!je manque de limites! ;-)

à bientôt.

Princesseenherbe a dit…

@Sam : " une expression de protestation empruntée à l'enfance : « T’es méchant ! » " ... je ne suis pas un bébé ! Et puis d'abord je ne te parle plus ! -_- ( n'empêche je suis contente que mon commentaire ait inspiré d'autre princesse ... le début de la révolte approche :-D )

Princesseenherbe a dit…

@Sam : c'est pour quand la suite ?

Free girl twenty a dit…

@Sam
Voilà que je m'impatienterai presque aussi de lire la suite, moi qui avait vu ce vilain défaut,l'impatience, fortement diminué avec les méthodes manuelles de mon zhom'!
Je suis censée être sur mes cours là en plus, ce blog est un pervers délicieux piège à se retrouver sur les genoux de Sam ou de nos moitié quand on a déjà une!
Je te suis depuis un moment et j'adore,tes photos aussi,ma passion,mes études aussi.

Free girl twenty a dit…

petite parenthèse,salon de la photo sous peu à Paris ;-)))
Code REP013 y entrer gratuitement en allant sur cette page
http://www.invitationphoto.com/IndexFr.aspx
peut être on y verra notre Sam!
Faudra être sage sinon...

Sam a dit…

@Princesseenherbe: Ce WE très certainement, il y a 3 jours, je devrais avoir le temps ! Sauf si je suis distrait par le salon de la photo ;-)

@Free girl twenty: Ah, oui, pas sérieuse, dis-moi ! Surtout ne pas travailler des cours photo, quelle honte ! Sinon merci des compliments :-)

Oui j'irai peut-être faire un tour au salon de la photo, mais j'irai surtout à Paris Photo (payant mais très enrichissant).

"Free girl twenty", pour jeune fille de vingt ans libre de ses fantasmes ? 0:-)

Au plaisir d’échanger sur la photo et de lire tes coms alors.

Free girl twenty a dit…

@Sam,
Tu as l’œil du photographe et celui de repérer qui sont les petites princesses,leur age,leur profil et leur faute ;-)Je faisais un petit break. Suis trop passionnée pour ce que je fais pour mettre mes études en l'air même si souvent je suis limite limite dans les rendus des travaux et je reporte souvent des choses au lendemain. Je me sens mieux lorsque je suis dans la précipitation,sur le fil!J'ai du répondant, bref les occasions de...ne manque pas ;-)
Oui je suis libre dans mon corps et ma tête,assumant aussi pleinement mon fantasme de la fessée, avec la même vision que le tien au vu de tes récits. Même caractère et même morphologie que Marion aussi au dire de mon copain ;-)
De rien pour les com'.
C'est rare un blog fantasme subtil et fin alliant aussi de bonnes photos faites par l’auteur en prime.
Tu devrais ouvrir si ce n'est deja fait une galerie sur le net.
Je suis une inconditionnelle de Sieff. Il est parti trop tôt à pas de loup pour ne pas réveiller l'automne comme ils disent dans sa biographie.C'est vrai...

Sam a dit…

@Free girl twenty: Merci pour tout ce que tu dis, cela me fait sincèrement plaisir :-). Oui, je sais aussi que la créativité est au maximum quand on est sous contrainte ... même si parfois quelques "conseils" pour éviter de trop procrastiner peuvent être utiles 0:-)

La photo est aussi ma passion, et j'ai trouvé que cela avait du sens de mêler mes textes avec mes photos. J'avais une galerie photo à l'époque sur le net, je l'ai laissée tomber. Mais j'aime bien l'idée de créer un blog photo avec des réflexions associées, ça devrait venir.

Oui, Sieff a été aussi un de mes pères spirituels en photo ... et j'adore ses textes.

Si tu veux échanger sur la photo, hop un pt'it mail !

Free girl twenty: a dit…

"hop un p'tit mail"
Quel enthousiasme!
Pas si timide que ça au final ;-)
Si petite amie tu as, elle va être jalouse!lol! Sans compter ce blog avec autant de jeunes filles à discuter avec!^^;-)
Tu m'as bien fait rire avec quel honte car non seulement j’étais pas sur mes cours,mais en + des cours photos! ;-) Marion fait des études photos aussi? sinon il faut être +++ indulgent0;-)C'est pas si grave du coup...

Free girl twenty a dit…

@Sam
Tu "procrastines"à ne pas me répondre et continuer la suite de ton récit? 0;-)

;-)))!lol!

Free girl twenty a dit…

Cela ne fait plus aucune doute, tu procrastines total Monsieur Sam ;-)))
Bon je file, je bulle pas mal today.
Profites bien au salon photo ce we ;-)

Sam a dit…

@Free girl twenty : Je pensais n'avoir jamais échangé avec toi auparavant, puisque le ton de tes premiers commentaires était celui d'une "nouvelle" petite princesse. Il semble que ce ne soit pas le cas, compte tenu de la "familiarité" de tes derniers coms. Je n'aime pas spécialement les doubles identités.

Que je sache je n'ai fait aucune promesse hormis celle de publier la suite ce week-end.

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Mais quand tu dis dans le week-end c'est quand exactement ?

Sam a dit…

@Princesseneherbe: Dimanche soir à minuit moins une sans doute :-D. Non, sans rire, cela peut être samedi ou dimanche en début d'après-midi ... mais est-ce que tu travailles bien en ce moment ? Est-ce que tu es une petite princesse exemplaire et est-ce que tu peux me le prouver, pour que cela me motive ? 0:-)

Princesseenherbe a dit…

@Sam : heuuuuu

Free girl twenty a dit…

@Sam

Mauvaise journée???
Pourquoi une telle réaction???

Je te taquinais juste donc tu n'as pas à te justifier que tu n'avais rien promis pour tes récits. D'ailleurs tout le monde te les réclame tes récits en te taquinant aussi.

Pourquoi réagis tu comme cela à vif?

De plus la langue française est extrêmement riche,et je considère que l'habit ne fait pas le moine pas plus que le langage donc si je t'écris très posée sur ma passion de la photo puis je te taquine et plaisante en langage jeune de ma génération,je suis forcement une personne différente? N'est ce pas un peu réducteur de juger les gens,les choses sur les apparences?

Je n'ai vraiment pas compris ta réaction.

Qui me semble assez sèche, limite dominante, disproportionnée juste pour une taquinerie.

Je me suis sentie très à l'aise avec toi après les premiers échanges. Visiblement toi aussi m'écrivant allez hop un p'tit mail m'invitant à t'écrire, n'est ce pas familier aussi ta réaction? Direct même aussi. Sauf erreur de ma part,tu ne proposes jamais aussi directement des contacts. Je ne l'ai pas mal pris pour autant. Je t'ai simplement senti à l'aise et je t'ai taquiné dessus.

Mon copain n'a pas trop apprécié le ton de ton message à mon égard.

Bien que je suis très tolérante, bien que je pars du principe que toute réaction a ses causes. Parfois obscures,inconscientes. Des blessures qui remontent. (Je fais aussi des etudes de psychologie en parallèle)je n'ai pas apprécié non plus. Disons que ce n'est pas très agréable.

Bon week-end photo.

Princesseenherbe a dit…

@Free girl twenty : ah enfin une princesse qui tient tête à Sam ;-) ... mais bon je dois dire que je comprends sa réaction. Je pense que lorsqu'il parle de double identité, il ne parle pas vraiment du fait que tu ais changé de ton entre tes messages. Il a l'air de penser qu'il te connais déjà sous un autre pseudo. Pour ce qui est de sa réaction " dominante " ... vu le site sur lequel on est ... moi ça ne m'étonne pas tant que ça -_-
@Sam : Et l'histoire c'est pour ce soir ?

Free girl twenty a dit…

@p.e.h, oui tenir tête!Je suis une jeune femme libre. Soumise pendant le fantasme mais jamais en dehors avec quiconque. D'ailleurs tu sais, le type de site/blog sur lequel on est n'a rien à voir à mon sens. Il y a des hommes qui dominent uniquement pendant le fantasme de la fessée comme le mien,mon chéri,et d'autres pendant ET en dehors. Alors la femme n'a pas son mot à dire,le droit de faire la moindre suggestion ou remarque sinon elle s'attire ses foudres,remarques sèches et cinglantes. Personnellement,je fuis ce genre d'homme.
Bon we miss;-)

Free girl twenty a dit…

ps à p.e.h:oui j'avais bien compris pour la double identité!lol!Mais merci d'avoir voulu m'éclairer ;-) Il est libre de s'exprimer et de croire ci ou ça. Ce qui me gène c'est la manière de le dire. Il semble dominer également en dehors du fantasme, n’appréciant pas les taquineries. Ça ne semblait pas un jeu mais réel. Mais bon, ce n 'est qu'un blog,un inconnu et on ne peut pas plaire à tout le monde!lol!

Sam a dit…

@Free Girl Twenty: Princesse en herbe a bien compris ma réaction.

Tes premiers commentaires sont écrits comme si c'était la première fois que l'on échangeait, mais ensuite certaines phrases m'ont semblé rédigées comme si tu me connaissais déjà. C'est cela qui m'a gêné, et non pas tes taquineries.

De deux choses l'une :

Soit tu me connais déjà par ailleurs, et c'est très désagréable d'avoir quelqu'un qui se présente sous une nouvelle identité et fait semblant de ne pas me connaître (cela rejoint le problème des doubles pseudos dans les forums).

Soit je me suis trompé et j'ai mal interprété ce que tu écrivais. C'est tout à fait possible, on ne se connaît effectivement pas, et je te présente alors mes plus sincères excuses.

Voilà, j'espère que c'est plus clair.

@Princesse en herbe: Peut-être ce soir ... sinon demain :-D

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Alors je serai sage peut-être ce soir .... sinon demain -_-

Free girl twenty a dit…

@Sam,excuses publiques acceptées.
Je ne sais pas si je reposterai pour autant des messages encore moins poursuivre par mail. Je reste avec une drôle d'impression de ces échanges. Elle n'engage que moi.

Je file courir.Bon dimanche à toi.

ps:très bon récit(partie3). Photo étonnante. L’atmosphère qui s'en dégage. Mélange de désir sexuel intense et de frémissement de la punition à venir. Tu sembles t'épanouir et te lâcher.C'est important. Et comme disait le copain de princesse 75,tant que l'on fait tout cela pour les bonnes raisons,fantasme punitions sévères,avec consentements conscients mutuels,pas de soucis.

Anonyme a dit…

@Free girl twenty :
"Je ne sais pas si je reposterai pour autant des messages encore moins poursuivre par mail."
--> sans vouloir te vexer, j'ai envie de dire "c'est bon on a compris, si t'as envie de poster tu le fais, sinon tant pis, pareil pour les mail, ta phrase a un ton très supérieur en mode " je sais pas trop, supplie moi" , alors c'est bon ok ?"
ah oui, quand tu laisses un commentaire, saches que tout le monde peut le lire, alors le "je file courir" me donne envie de te dire" et alors ? pourquoi tu nous raconte ta life ? tu peux dire juste " au revoir" c'est pareil mais en mieux :)
(te fache pas hein ;) )

Sam a dit…

@Free Girl Twenty: Cela me semble une évidence que tes impressions n'engagent que toi, et que tu es libre de faire ce que tu veux. Je n'oblige personne à commenter ou à m'écrire.

@Anonyme: Je préfère nettement quand on signe ses propos ... question de respect pour tous ceux qui commentent, même si on n'est pas d'accord avec eux.

Ceci étant, je crois qu'on va en rester là, je ne voudrais pas que les petites princesses de ce blog commencent à se disputer entre elles, sinon je serai obligé de sévir ;-)

Free girl twenty a dit…

@anonyme,J'ai conclu par je file courir comme d'autre ont déjà conclue par je file au lit ou faire mes devoirs/travailler mes cours!Je ne pensais pas que cela susciterai une réaction assez vive,anonyme en plus,version Thriller!lol! C’était pas le but surement mais votre com' m'a bien fait rire!Donc pas vexée du tout!

@Sam,bonne continuation à toi,continues de faire de bonnes photos. Je continuerai de te lire mais à distance.


Princesseenherbe a dit…

@Sam: Tu peux écrire une autre histoire ? stp stp stp stp stp ( sinon je vais pas réussir à dormir :-( )

Messages les plus consultés