dimanche 21 avril 2013

Traité d'éducation des jeunes princesses à l'usage de leurs précepteurs - Chapitre VI


Psychologie de la jeune princesse

3ème partie



Je viens de finir de traduire la suite de l’histoire … et je vous confirme que les pages retrouvées par Princesseenherbe n’ont effectivement rien à voir avec le traité … sans doute une ébauche de rédaction sur le thème « Les rêves des petites princesses » ;-)

Alors voici la seule véritable et authentique  suite de ce qu’il advint à Herbeline lorsque Maître Samuel ouvrit la porte :

-         Maître ? Mais … mais … mais … vous … vous n’êtes pas … dans la cour ?
-         Je vois que vous êtes une petite princesses très observatrice, Herbeline … j’allais venir vous ouvrir, après avoir fini de corriger la dernière copie de la pile … lorsque je vous ai entendue commencer à parler … je me suis demandé un moment ce que vous faisiez, alors j’ai attendu … et vite compris …
-         Mais … je … qui est-ce qui discute avec la cuisinière, alors ? Avec … votre cape noire ?
-         Une cape noire … sachez, jeune demoiselle, que cet attribut n’est pas réservé aux précepteurs … vous voulez signifier que vous avez aperçu une personne dans la cour et que vous m’avez confondu avec elle ?
-         Je …
-         Et que ce faisant, vous vous êtes permise de jouer les effrontées devant ma porte ?

Herbeline était au supplice.

-         Croyez-vous que je sois satisfait de cette conduite ?
-         Non … je … je regrette …
-         Oui, je pense effectivement que vous allez le regretter … je vous avais fait venir pour que nous nous expliquions à propose de ces séries de livres d’images que vous compulsez sans cesse … à toute heure du jour et de la nuit … et pour lesquelles vous allez déjà recevoir une correction de nature à vous permettre de mieux équilibrer les heures que vous consacrez à vos études et vos loisirs … vous irez ensuite à genoux au coin pour méditer quelques minutes … et il sera inutile de remonter votre petite culotte sur vos fesses … car nous enchainerons sur une deuxième explication …

Quelques larmes perlèrent au coin des yeux d’Herbeline. Maître Samuel était vraiment fâché.

-         Et ensuite … puisque vous savez que je tiens beaucoup à ce que mes punitions soient justes et en rapport avec la faute commise … pour ne pas oublier qu’il est inopportun de frapper de cette manière à ma porte … vous recevrez trente claques supplémentaires … que vous compterez … sur vos fesses déjà bien rougies, je pense qu’elles produiront l’effet escompté … et qu’elles vous dispenseront à l’avenir de répéter vos petites pièces de théâtre devant mes appartements …
-        
-         Allez ! Rentrez maintenant !

7 commentaires:

Princesseenherbe a dit…

C'est pas vrai ... c'est pas la vraie histoire ! -_-

Lou a dit…

@Princessenherbe: Ouille...j'aimerai pas être Herbeline...

Princesseenherbe a dit…

@Lou : Moi non plus ... -_-

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Bon tu veux bien stopper la souffrance de cette pauvre petite Herbeline ! La faire attendre une punition si longtemps c'est horrible, méchant, cruel ... et non digne d'un précepteur sérieux et juste.

Sam a dit…

Oh ... Herbeline a besoin parfois qu'on lui explique les choses ... elle aura ainsi plus de chances de retenir la leçon ... c'est pédagogique ;-)

Princesseenherbe a dit…

@Sam : mouais ... c'est ça ... tu as de l'espoir !

Lou a dit…

La pédagogie c'est l'art de la répétition! :p

Messages les plus consultés