vendredi 29 mars 2013

Traité d'éducation des jeunes princesses à l'usage de leurs précepteurs - Chapitre VII



Instaurer un cadre

- 2ème partie -

Herbeline, inquiète, demanda à Louise en baissant la voix:


- Di ... tu n'as pas peur que Maître Samuel se rende compte de nos bêtises ? Et ma copie que tu as jetée au feu, Louise ... Comment vais-je faire s'il me la réclame ?
- Froussarde va ... répondit Louise. Tu n'auras qu'à lui dire que tu as ouvert la porte et qu'un coup de vent malencontreux a fait envoler ta copie dans la cheminée !
- Tu crois ?
- Mais oui bien sûr ! Il est persuadé que ses petites princesses ont été sages ... il va te croire ...
- Parle moins fort !
- Penses-tu !  Ne t'inquiète pas ! La salle est immense, voyons ! Il est à l'autre bout ! Et  en plus, à son âge, je pense même qu'il est en train de devenir dur d'oreille !

Sophia et Sélène ne purent s'empêcher de rire. Elles aimaient se voir s'affronter les deux personnalités si dissemblables d'Herbeline et de Louise. Elles mêmes étaient de sacrés numéros. Et si même parfois elles se disputaient pour des broutilles, une prétendue faveur de Maître Samuel pour l'une d'entre elles par exemple, elles se réconciliaient toujours, trouvant dans leurs différences autant de prétextes d’agacement que de douce amitié. Au fond elles se comprenaient et n'auraient pu se passer l'une de l'autre. 

- Arrêtez ! Vous vous moquez de moi ! Vous êtes méchantes ! 
- Herbeline ...  nous t'aimons de tout notre cœur ... mais tu nous fais rire !
- Maître Samuel n'y a vu que du feu ! Il fera beau voir qu'il découvre ce que nous avons fait cette après-midi !
- Quel dommage pour lui ... il a gobé tous nos mensonges ! 
- Pour une fois ... c'est lui qui est bien puni !
- D'ailleurs il mériterait bien une fessée pour s'être laissé abuser de la sorte! Je le note !

A ce moment précis, ils virent Maître Samuel se lever et se diriger vers elles.   Leurs cœurs battirent un peu plus vite ... heureusement ... Maître Samuel était loin ... il n'avait rien enetndu ... C'était délicieux de transgresser les règles de la sorte, en toute impunité. Louise, prétextant un livre à consulter à la bibliothèque, s'éclipsa discrètement. Sophia, Sélène et Herbeline se levèrent à leur tour, légèrement troublées.

- Et bien mes petites princesses ... il est bientôt l'heure pour vous d'aller dîner, n'est-ce pas ?
- Oui, bien sûr ! Qu'allons nous manger ?

Sélène avait parlé d'une voix faussement enjouée.

- Et bien ... ce soir, j'ai prévu de la soupe à la grimace ...

Les trois petites princesses se regardèrent, légèrement inquiètes

- Au fait ... savez-vous pourquoi on appelle cette pièce la salle de l'écho ? 
- Non ... pourquoi, Maître ? Dites-nous ! Cela doit être passionnant !
- Oh oui !

Sophia et Sélène, comme elles si elles avaient eu un pressentiment, s'étaient précipitées sur ce sujet, pressant Maître Samuel de questions. Toute occasion était bonne pour tenter de détourner la conversation. Herbeline, ne voulant pas être en reste, débita comme une bonne élève :

- Si mes souvenirs sont bons, écho vient du latin echo, lui-même dérivé du grec êkhô, et signifie « son, bruit répercuté, rumeur ». Peut-être que si nous nous mettons à crier suffisamment fort, nous nous entendrons nous-mêmes en retour plusieurs fois ?

Sélène continua :

- Moi j'ai lu qu'Echo était une nymphe, fille de l'Air, qui ne put se faire aimer de Narcisse, et qui, ayant été changée en rocher, ne conserva que la voix. 
- Oh ! La pauvre ! C'est moi qui reste sans voix !

Maître Samuel venait de sourire.

- Je vois que vous êtes toujours autant avides de connaissance et cela me réjouit. Savez-vous également que les Latins ont nommé échoïque un vers terminé par deux mots qui riment ensemble ?
- Avez-vous un exemple, Maître Samuel ?
- Bien sûr. Par exemple, voici deux vers échoïques :

         Gare à tes fesses, princesse,
         Tu vas être déculottée, fessée.

Maître Samuel venait de jeter un froid. Ravi de son effet, il continua :

- Vous n'êtes pas loin de la vérité. Cette pièce voûtée fait l'objet en effet d'un très curieux phénomène acoustique. Une sorte d'écho, qui permet d'entendre parfaitement à un coin de la pièce ce qui se dit à l'autre coin, grâce aux subtiles réverbérations du son qui se propage et rebondit sur les courbes de ces voûtes. Un phénomène extraordinaire, qui était utilisé autrefois pour confesser les malades de la peste sans risquer la contagion des prêtres.

Les petites princesses comprirent en un éclair. Leurs chuchotements avaient été perçus par Maître Samuel comme s'il s'était trouvé juste derrière elles ...

- Ainsi, même pour les durs d'oreille comme moi, cette particularité étonnante permet de démêler le faux du vrai ... et de rétablir la vérité ... dans certaines occasions ...

Sélène, Herbeline et Sophia baissèrent la tête toutes les trois en même temps ... Il n'y avait rien à rétorquer ... juste espérer que Maître Samuel ne soit pas trop sévère ... mais pouvait-il être indulgent après avoir entendu tout cela ? Les petites princesses en doutaient. Et Louise, où pouvait-elle bien être ?

La voix de Maître Samuel se fit glaciale.

- Bien. Nous allons régler tout cela dans le cloître. Il y a de jolis murets qui me permettront de m'asseoir confortablement ... contrairement à d'autres jeunes demoiselles qui auront besoin d'un coussin cette semaine ... et qui vont dormir sur le ventre cette nuit ... 

Les trois petites princesses sentirent un frisson leur parcourir le dos et une nuée de papillons s'envolèrent dans leur ventre.


   

   

   

 

13 commentaires:

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Bon ... j'avais encore tord ... tu as tenu ta promesse ... pardon.
J'ai toujours le même reproche à te faire ... c'est trop court ! On finit l'histoire trop rapidement et on ne connaît toujours pas la fin ... Je n'aime pas aller au dodo avant la fin de l'histoire !

Lou a dit…

@Princessenherbe: Je suis d'accord avec toi!

@Sam: Mais...mais c'est horrible cette salle de l'écho! J'espère bien que Louise va s'être cachée et que Maître Samuel ne la trouvera pas!

Sam a dit…

@Princesseenherbe & Lou: Oui, parfois les petites princesses ne veulent pas aller se coucher, dans ce cas là il faut les y envoyer manu militari :-)

@Lou: N'est-ce pas ? Moi aussi j'ai été proprement horrifié de découvrir cela ... je me demande quel sort va réserver Maître Samuel aux petites princesses, après avoir entendu tout cela ... et s'il ne trouve pas Louise, j'ai peur qu'il soit encore plus en colère et qu'elle soit par la suite fessée beaucoup plus sévèrement ...

Lou a dit…

Oh je suis certaine qu'elle est sagement en train de lire quelques contes de fées...elle ne mérite aucunement la fessée...

Chipinette L'Ange a dit…

alors là Sam, la salle d'écho est excellente, il fallait y penser!! j'addoooorreee!!!
Décidemment les petites princesses n'en manquent pas une pour se faire punir!! elles sont trop mimis!!

Merci pour cette suite, et on attend la suite de la suite!! comme d'habitude!!

Princesseenherbe a dit…

Moi je dis qu'il y a prescription maintenant ... 5 jours d'attente pour une punition c'est inimaginable ... alors pas de punition pour cette fois :D

Princesseenherbe a dit…

@Sam : je commence à penser que tu nous as totalement abandonné :'(

Lou a dit…

@Princessenherbe: Patiente mon amie, Sam est en déplacement, fort occupé par son travail, mais il ne nous abandonne pas! Par-contre...faut qu'on soit sage comme ça il sera content :)

Princesseenherbe a dit…

@Lou : mouais ... en déplacement ... c'est peut-être un synonyme de vacances pour lui -_-
Et puis précepteur c'est aussi un travail ... s'il s'en dispense un temps, il ne devrait pas s'étonné à son retour de voir que le travail ne se fait pas tout seul ... alors si on n'est pas sage il n'aura qu'à s'en prendre qu'à lui !

@Sam : C'est quand que tu reviens ? Que tu nous écris une histoire ? Que tu mets la suite du manuscrit de Lou ? Que tu t'occupes de nous ?

Lou a dit…

Mon précepteur préféré me maaaaaaanque...encore combien de dodos à attendre? Je veux bien être sage mais j'ai le droit à une récompense alors paske c'est un peu difficile...pfffff.....

Sam a dit…

@Le club des petites princesses impatientes: La suite du blog d'ici la fin de la semaine ... mais je vous fais plein de bisous pour patienter :-)

Princesseenherbe a dit…

@Sam: bon c'est mieux que rien mais la suite de l'histoire a intérêt à être drôlement longue pour le temps qu'on aura attendu !

Lou a dit…

Chouette des bisous :)

Messages les plus consultés