jeudi 14 février 2013

Traité d'éducation des jeunes princesses à l'usage de leurs précepteurs - Chapitre III


Prévenir les dérives des petites princesses

Je t'ai laissé dans le chapitre précédent, cher apprenti précepteur, aux prises avec une petite princesse fatiguée ... mais qui avait néanmoins dépassé les bornes pendant sa leçon ... il est temps maintenant d'examiner avec attention comment Maître Samuel s'y est pris pour tancer vertement Herbeline ... afin de prévenir son insolence ... En effet, si tu n'y prends garde, le comportement d'une petite princesse peut vite dériver dans le mauvais sens ... et il importe alors de lui indiquer le chemin à suivre ... afin qu'elle ne s'égare elle-même dans des impasses toujours fâcheuses ... Mais rejoignons à présent Herbeline ...

Herbeline se trouvait à présent devant la lourde porte en bois qui barrait les appartements de Maître Samuel. Elle avait dû se faire violence pour venir jusque là, et au fur et à mesure qu'elle s'était approchée, elle avait ressentie des frissons dans son dos. Des nuées de papillons s'étaient envolées dans son ventre, qu'elle aurait préféré voir voleter au printemps dans les champs. Elle s'en voulait intérieurement de s'être montrée insolente devant la classe, ce qui lui avait valu en retour cette convocation sans équivoque. Elle leva le bras, prête à frapper ... mais elle n'en eut pas le courage et le laissa retomber. Elle baissa la tête, croisa instinctivement ses mains derrière son dos, comme pour protéger par dessus sa robe les deux jolies mappemondes dont avait parlé Maître Samuel. Une image lui traversa l'esprit ... ses fesses dénudées, et la main de Maître Samuel s'abattant sur elles ... Elle eut un mouvement de recul ... et sentit qu'elle bousculait quelqu'un derrière elle.

- Eh bien Herbeline ? Vous ne semblez pas très pressée d'entrer céans ?
- Oh... je ... excusez-moi ... mais ... vous n'êtes pas ... à l'intérieur ? enfin ... non ...
- Quelle perspicacité ...

Herbeline se sentit démunie. Elle aurait voulu disparaitre. Tout mais pas se retrouver avec Maître Samuel. Subir son ire. Elle ouvrit la bouche pour protester ...

- Maître ...
- Silence. Entrez maintenant. Puisque vous ne semblez pas gôuter mes leçons de géographie et que vous paraissez fatiguée de surcroît, je vais vous donner l'occasion de vous reposer ... mais nous allons d'abord terminer ensemble la leçon que vous avez interrompue ce matin ... une leçon particulière de géographie va vous faire le plus grand bien ...

Herbeline poussa la lourde porte qui s'ouvrit en silence. C'était la première fois qu'elle pénétrait dans les appartements de Maître Samuel, mais toutes celles qui l'avaient précédée ne s'en étaient pas vantées ... les rares confidences qu'elle avait pu recueillir étaient partielles ... "Si cela t'arrive un jour ... tu vas pleurer ... tu regretteras de t'être fait remarquer ... tu dormiras sur le ventre ...". Et à présent, c'est elle qui se trouvait là ... se remémorant ces phrases lourdes de sous-entendus ...

- Herbeline. Vous savez ce qui vous attend, n'est-ce pas ?

Herbeline était dans un état second. Elle écouta le discours de Maître Samuel sans protester, les yeux baissés. Elle aurait voulu disparaître sous terre. Avec difficulté elle voulut articuler :

- Maître ... je ... je regrette ...
- Et je crois que vous n'avez pas fini de regretter ma petite Herbeline ...

Le précepteur s'avança, saisit le bras d'Herbeline et la bascula sur ses genoux. Malgré ses protestations, il troussa sa robe et les deux petites mappemondes de la jeune princesse apparurent, enserrées d'un doux tissu blanc. Trois fortes claques sur chacune d'entre elles la firent crier.

- Bien ... puisque vous n'avez pas bien écouté ce matin ... je vais employer d'autrs moyens pour attirer votre attention ... Nous allons réviser si vous le voulez bien les courbes de niveau ...
- Maître ...
- Nous allons procéder par analogie ... je vois ici deux petites collines ... dont la forme est tout à fait charmante ... et qui méritent un relevé topographique précis ... en insistant sur chaque partie ... et pour cela ... je vais commencer par les débarrasser de ce qui les recouvre ...

Herbeline poussa un cri, mais en un tournemain Maître Samuel avait déjà mis ses fesses à nu. 

- Allons, allons ... allez-vous bien écouter à présent mes leçons ? Et ne plus jouer les petites impertinentes ? Ou faut-il, pour vous aider, que je dessine sur ces jolies courbes quelques chemins pour que vous vous souveniez de l'entrelacs compliqué des routes qui parcourent notre fief ? J'ai là quelques lanières de cuir serrées dans mon tiroir ...  

C'en était trop pour Herbeline qui fondit en larmes. Alors la punition commença. La main de Maître Samuel se leva et s'abattit en cadence sur les fesses nues. Herbeline battit des jambes, cria, tenta d’échapper à l’étreinte de Maître Samuel, mais ses efforts restèrent vains. Quelques minutes plus tard, ses fesses étaient devenues rouge vif. 

- Allez ! Au lit à présent !

Herbeline ne demanda pas son reste et s'enfuit en larmes, se réfugiant dans sa chambre. Elle ne se calma que le soir, lorsque Louise vint lui apporter un frugal repas qu'elle partagea avec elle. Louise se contenta de prendre son amie dans ses bras en la serrant contre elle, attendant que la crise de larmes qu'elle venait de déclencher ne cesse.

- Allons ... c'est fini ... tu ne seras plus insolente, maintenant, n'est-ce pas ?
- ... 
- Allez ... il est temps de dormir ... sinon Maître Samuel va de nouveau te gronder ...
- Louise ... tu restes, dis ?

Louise esquissa un sourire.

La nuit était tombée. Louise remua les braises du feu, rajouta une bûche, et quelques minutes plus tard les flammes jaillirent dans la pièce, projetant sur les murs des ombres fantastiques. Les deux amies se déshabillèrent, firent leur toilette et se glissèrent sous les lourdes couvertures. Louise avait compris que cette nuit là, Herbeline avait besoin d'être consolée. Elle ouvrit ses bras. Herbeline se réfugia contre elle en poussant un soupir.

39 commentaires:

Princesseenherbe a dit…

Maître Samuel est donc un bien méchant homme ... il punit sévèrement la petite Herbeline mais ne la console pas ensuite ... il ne fait que la moitié du travail !
J'espère que les précepteurs d'aujourd'hui ne copieront pas avec exactitude cette attitude ... d'ailleurs je vais conseiller au mien de ne pas se comporter de même s'il veut que je m'assagisse.
Au moins, elle a Louise ... une vraie amie.

Chipinette L'Ange a dit…

alors là je suis absolument d'accord avec toi Princessenherbe. Quelle horreur!!! Pour une si petite faute, être aussi sévèrement puni, c'est inadmissible!!
Pauvre Herbeline!! même pas eu le droit à un petit calin de consolation!! pfffffffffff !!!

Sinon ce livre est de plus en plus intéressant!! :-)

Sam a dit…

@Princesseenherbe: Oh, moi je pense que Maître Samuel savait que Louise serait là pour consoler Herbeline ... et puis cela fait partie de la punition ... et sinon ... en général les précepteurs décident et les petites princesses obéissent ... ils n'ont pas besoin de conseils !

@Chipinette: Inadmissible ? Et bien alors ! Les petites princesses se rebellent aujourd'hui ?!? Ca na va pas du tout ça ! ;-)

Oui, plus je le déchiffre, plus il m'inspire :-D

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Mais si les décisions sont mauvaises alors les princesses ont des raisons de désobéir ... -_- Le précepteur doit se montrer irréprochable s'il veut que ses princesses le deviennent aussi ...

lou a dit…

Mais...mais pas de câlins de celui qui punit c'est atroce! Non vraiment...et les câlins de Louise ce n'est pas pareil...
Tout bon précepteur doit savoir que dans la grande majorité des cas...lorsque les petites princesses font des bêtises...c'est justement pour obtenir d'eux ces doux câlins juste après la punition...Pouvoir se blottir tout contre eux et dire pardon...
Sans cela, il y a un fort sentiment d'abandon et d'injustice!
Il y a donc rébellion.

Maître Samuel n'est-il donc pas sensible au charme de ses petites princesses et à leur sentiment de détresse après une fessée cuisante?

Sam a dit…

@Princesse en herbe: Qui a dit que les décisions étaient mauvaises ? Après ... la perfection n'existe pas ... mais les précepteurs ont de l'avance sur les petites princesses ;-)

@lou: Oui, dans la majorité des cas ... je crois que là Maître Samuel voulait faire comprendre à Herbeline qui était le maître ... le prochain chapitre que je suis en train de lire prouve qu'il n'abandonne pas ses élèves ... mais qu'il ne cède pas inconsidérément à leur charme non plus ... sinon le risque serait grand qu'elles délaissent leurs études ... c'est une rude tâche que celle de précepteur ... châtier et aimer tout à la fois ...

Princesseenherbe a dit…

@Sam : c'est moi qui dit que de ne pas consoler une princesse après l'avoir puni, c'est une très mauvaise décision ... en tant que petite princesse je sais de quoi je parle !

Sam a dit…

@Princesse en herbe: Rire ! C'est parce que quand on parle de décision je pense plutôt à celles que sont obligés de prendre les précepteurs pour le bien des petites princesses ;-)

Princesseenherbe a dit…

Mouais ben pour moi je dirais que mon précepteur n'a aucune décision à prendre ... je suis un vrai petit ange :-) après, j'ai de la chance qu'il ne soit pas insensible comme Maître Samuel.

Sam a dit…

@Princesseenherbe: Oh, je ne crois pas qu'il soit si insensible que cela ... attends d'avoir fini le traité ;-)

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Ben j'attends la suite ! Il a intérêt à être vraiment gentil après ... -_-

Princesseenherbe a dit…

C'est looooooooooooooooooooooooong !!! Je veux la suite ... s'il te plaît Sam ...

lou a dit…

Avec Princessenherbe, on a été très très sages ces derniers temps, tu es obligé de le reconnaître Sam...allez, s'il te plaît...publie vite la suite...Regarde-nous, là, toutes jolies et toutes sages juste pour toi...:p

Sam a dit…

@Princesseenherbe & lou : Oh j'adore publier et lire vos commentaires ... même si je dois vous recadrer parfois :-P ... ce n'est pas le problème ... c'est que j'ai peu de temps en ce moment pour déchiffrer ce traité ... mais ça ira mieux bientôt j'espère ... et puis je ne suis pas complètement sûr que vous ayez été très très sages :-D

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Ben là ! Moi je suis pas d'accord avec toi. Je trouve qu'on a été très sage ... une semaine entière. D'ailleurs même là qu'on te demande la suite, on le fait de sorte que tu ne te fâches pas ... Lou et moi, on est des petites princesses sages et raisonnables :D

Sam a dit…

@Princesseenherbe : Il y a du progrès, je le reconnais :-) mais il faut apprendre que tous vos désirs ne sont pas des ordres ... à votre grand désespoir je sais ... ;-)

lou a dit…

Et ben moi si tu te dépêches pas je vais devenir pas sage du tout! :p

Chipinette L'Ange a dit…

Je pense que Sam ne doit pas savoir que la patience n'est pas la qualité première des petites princesses et que d'attendre ainsi, les incitent à redevenir désobéissantes et insolentes!! et en tout bon précepteur, il devrait faire en sorte de mettre la suite car sinon il va y avoir une révolte, je dirai même une mutinerie pour avoir la suite!!!

Maintenant moi je dis cela, mais je ne dis rien!! c'est juste comme cela!! :-)

Princesseenherbe a dit…

@Chipinette : " je dis cela, mais je ne dis rien " est une expression qui n'a aucun sens ... mais bon moi je dis ça, je dis ça :-)

Sinon tu as raison ... si Sam ne se dépêche pas, ça va devenir difficile de rester sage. :-)

Sam a dit…

@lou, chipinette, princessenherbe : Les petites princesses qui perdent patience en subissent ensuite les conséquences ... souvent cuisantes ...

lou a dit…

Mais Sam mais c'est toi làààààà...c'est toi qu'est pas gentil d'abord, moi je vais te punir à force ! :p

Sam a dit…

@lou : Tu ferais moins la fière je crois en face de moi ...

Princesseenherbe a dit…

@Sam : Mais en même temps c'est vrai que ça commence à faire long ... presque deux semaines ... pffffff
Moi je veux la suite ... voudrais ... s'il te plaît ... -_-

Chipinette L'Ange a dit…

3 semaines pour traduire un chapitre, je pense que Sam a besoin d'encouragement pour lui faciliter cette traduction, mais j'ai comme un pressentiment qu'il n'apprécierait pas le style d'encouragement que je pourrais lui proposer!!

Mais que peut-on faire alors?? alors les petites princesses, avez vous une idée?? la mienne ne devrait pas être accepter!! ;)

Princesseenherbe a dit…

@chipinette : De toute façon Sam c'est qu'un méchant ! Je suis sûre qu'il fait exprès de ne pas mettre la suite ... parce que trois semaines pour une traduction ... quand même !

Sofia Aloa a dit…

Bonjour Sam, c'est plutôt bien écrit. Alors pour vous la fessee et/ou la fessee erotique est un fantasme est il uniquement rêvé, écrit ou un fantasme vécu avec toute sa fougue? Sans vouloir être indiscrète bien-sûr ! Je vous envoie moi aussi tous mes encouragements!
Belleduseigneur

Sam a dit…

@Chipinette: Je vois que tu es devenue prudente ;-)

@Herbeline: Tu sais pourtant ce qui arrive aux petites princesses qui s’énervent et tapent du pied !

@Sofia: C'est un fantasme rêvé ET vécu ... mais vous le découvrirez dans les arcanes de ce blog ici et là ... merci de vos encouragements :-)

lou a dit…

Sam...est-ce que tu pourrais, s'il te plaît, ravir tes petites princesses à qui tu manques tout simplement?

Sam a dit…

@lou: Hummm ... Tu me prends par les sentiments ... tu sembles savoir y faire avec les précepteurs ;-) ... bon, je vais faire un effort, devant toutes ces petites princesses malheureuses ... et si désireuses de découvrir les vertus de la fessée à main nue :-). Promis, d'ici ce soir ou demain soir vous aurez la suite.

Sofia Aloa a dit…

Je me suis aventuré dans les arcanes du blog et j'ai une grande parie de vos récits que j'ai trouvé très bien écrit et qui donne envie si je puis dire. Qui suppose et installe une délicieuse torpeur, alors merci!

Sofia Aloa a dit…

J'attends la suite avec impatience et nous sommes nombreuses apparemment et je vous demande aussi de trouvez, s'il vous plaît, le temps pour mettre la suite les princesses doivent se sentir bien seules, merci d'avance !

Sofia Aloa a dit…

Je me suis trompée dans mon avant dernier message je disais que j'avais lu une grande partie de vos récrits sur le blog! Finalement cela me semble plus agréable " le percepteur " et j'aime beaucoup les vraies fesses cuisantes a la main et les fesses dénudé après totalement ;-p

Princesseenherbe a dit…

@Sofia : Je suis d'accord avec toi ... d'ailleurs vu que d'habitude on a une histoire par semaine environ, et que Sam a mis trois semaines pour publier la suite, il a deux semaines de retard ... alors s'il était un précepteur sérieux, il devrait rattraper ce retard en publiant deux nouvelles histoires avant dimanche soir -_-

Sofia Aloa a dit…

Princesseenherbe je suis doute à fait d'accord avec vous de plus nous toute de notre côté sommes des princesses appliquées, sages et surtout présentent, n'est ce pas?

Princesseenherbe a dit…

NB : j'ai vu Sofia que tu as réécris un commentaire pendant que j'en écrivait un ... c'est avec celui d'avant que je suis d'accord ( Sam devrait se dépêcher d'écrire la suite ) :-) ... simple précision sans importance d'ailleurs :-D

D'ailleurs, Sofia je te propose de rejoindre la ligue secrète des princesses en colère :-P ... pour quand Sam met trop de temps à écrire une histoire -_- ... c'est un mouvement très utile parce que sans nous, il oublierait bien facilement que son devoir de précepteur n'est pas terminé ...

Sofia Aloa a dit…

Je suis d'accord pour me joindre à vous plutôt 2 fois qu'une chère Princesse en Herbe ! Cher Sam ne nous faites pas tant languir s'il vous plaît, la régularité est pourtant fort importante pour un percepteur, n'est ce pas?

Sam a dit…

@Sofia: Oui, la régularité est TRES importante pour un "percepteur", surtout pour recouvrir les impôts ;-) mais pour les "précepteurs", c'est surtout la régularité des claques qui est importante ;-) ... car écrire ou traduire un traité d'éducation est une tâche supplémentaire qu'il accomplit en plus de son travail, pour transmettre son savoir aux futurs précepteurs ... mais c'est drôle, il constate que c'est surtout des petites princesses curieuses qui viennent lire ce traité :-D

Sofia Aloa a dit…

@Sam, il faut plus de régularité même pour le précepteur que vous êtes et la curiosité est très importante pour l'éducation et la culture des jeunes princesses, n'est-ce pas " oiseau moqueur ".
Belleduseigneur

Sam a dit…

@Sofia: Oui, tu as raison ... mes petites princesses ont encore beaucoup de choses à apprendre ... je vais les suivre de près ;-)

Messages les plus consultés