dimanche 10 février 2013

Traité d'éducation des jeunes princesses à l'usage de leurs précepteurs - Chapitre II


Psychologie de la princesse débutante


Je t'ai laissé dans le chapitre précédent, cher lecteur, sur la première fessée administrée à une petite princesse débutante. Celle-ci est en général forte en émotions tant au fond d'elle même elle ne veut pas y croire, tout en y aspirant secrètement.

C'est la première caractéristique d'une jeune princesse, qui perdure dans le temps : cette ambivalence entre le désir et la crainte du châtiment. Aussi attends-toi à être confronté à un mélange de provocations et de supplications qui reflèteront l'état intérieur de la petite princesse confiée à tes soins. Tu devras apprendre à faire la subtile part des choses entre ces demandes contradictoires. Et ce qui te compliquera encore plus la tâche, c'est que chaque petite princesse est unique et a des besoins différents. Aussi tu devras découvrir ce qui lui convient au fond d'elle-même, et réagir en conséquence.

Mais, me demanderas-tu, comment doser avec justesse ces différents éléments ? Il n'y a pas de règle immuable, mais je te conseille, cher ami, afin de permettre aux petites princesses de trouver le cadre qui leur convient et à toi-même d'éprouver la satisfaction de les guider sur leur chemin, d'agir avec progressivité mais fermeté. Dans le récit qui suit, tu vas retrouver la jeune Herbeline une semaine après qu'elle ait reçu sa première fessée. Celle-ci avait bien porté ses fruits pendant quelques jours, mais ce matin-là, Herbeline s'était levée du mauvais pied. Elle avait décidé au fond d'elle même que tous ses caprices devaient être satisfaits, et elle était prête à se mettre promptement en colère s'il n'en était pas ainsi. Mais je te laisse découvrir ce qui lui est arrivé ... même si tu peux facilement l'imaginer, en te référant au célèbre dicton :

Princesse coléreuse bien vite se calmera,
Si rapidement à ses caprices on met le holà.

Ce matin là Herbeline s'était levée de méchante humeur. Peut-être était-ce dû au froid qui s’était installé la nuit, la forçant à se recroqueviller sous les couvertures, cherchant en vain une douce chaleur ? Mais même la flambée que sa douce et tendre amie Louise lui avait allumée le matin, dissipant l'humidité environnante de sa chambre, n'avait pas suffi à chasser sa bouderie.

- Allez, vite Herbeline, lève-toi à présent ! Regarde les belles flammes et entends ce bois qui crépite ! Dépêche-toi, sinon nous allons être en retard à notre leçon !
- Louisette ... j'ai froid, j'ai mal dormi, alors laisse-moi tranquille !
- Ah ! C'est comme cela que tu me remercies de t'avoir préparé ce feu ? Et apporté ce bol de lait fumant ?
- Je ne t'ai rien demandé, d'abord !
- Certes ... et bien puisque tu le prends comme cela, je te laisse ! Et je remporte mon lait ! Mais je te rappelle que nous sommes attendues à la leçon de Maître Samuel, et tu sais combien il déteste les retards ! Et je gage que tu emploieras un autre ton pour s'adresser à lui ...

- Je ferai ce que je voudrais !

Louise, vexée, était sortie de la chambre, laissant Herbeline seule, ce qui augmenta encore sa mauvaise humeur.

Au bout de quelques minutes, elle se leva, regretta d'avoir renvoyé  son amie et s'habilla rapidement en maugréant. Elle savait que Louise n'avait pas tort, et malgré ses imprécations, elle ne tenait pas au fond d'elle-même à arriver en retard. Mais malgré ses efforts, elle avait cepndant franchi la salle de classe avec cinq bonnes minutes de retard. Maître Samuel lui avait jeté un regard courroucé, et elle s'était empressée de rejoindre Louise en balbutiant qelques excuses, ce qui n'avait pas empêché Maître Samuel de lui décocher, telle une flèche du Parthe, au moment où elle s'asseyait :

- Cela ira pour cette fois-ci ... mais tenez vous à carreau, jeune Herbeline ... sinon vous aurez besoin d'un coussin la prochaine fois que vous viendrez vous asseoir sur ce méchant banc de bois.

L'allusion directe aux conséquences de la punition qu'elle était susceptible de subir la fit rougir.

Ce jour-là la leçon de géographie portait sur les territoires inconnus, cette zone mystérieuse que l'on nommait alors "Terra incognita" sur les cartes de géographie. Maître Samuel avait longuement parlé de ce qui allait au delà du monde connu, ces terres que certaines cartes peuplaient de monstres mystérieux :

- ... et c'est ainsi que vous pourrez voir parfois figurer sur les cartes l'expression latine « Hic sunt dracones », c'est à dire « Ici sont les dragons », accompagnée de magnifiques dessins de ...
- Pfff ... les dragons ça n'existe pas d'abord !

La leçon s'était brutalement interrompue. Herbeline avait parlé tout haut. Maître Samuel, qui goûtait fort peu ce type d'interruption, s'approcha de la princesse.

- Qu'entends-je ? Une remarque ? De qui ? Ah, Herbeline ... et bien ... croyez-vous vraiment que les créateurs de ces cartes croient aux dragons ?
- Euh ... non, je ne pense pas ...
- Alors  pourquoi selon vous ont-ils dessinés ces animaux fantastiques ?
- Sans doute ... une métaphore ? Symboliser la peur de l'inconnu ? 
- Nous y voilà ... et dans ce contexte ... croyez-vous que votre remarque soit pertinente ?
- Pas .. pas vraiment ...
- Bien. Vous resterez donc après la leçon pour balayer la salle de classe ... ce qui vous apprendra j'espère à ne pas parler pour ne rien dire ...

Quelques rires discrets fusèrent dans la classe.

Herbeline, qui était restée jusque là les yeux baissés, releva brusquement la tête. Etre grondée devant toute la classe était déjà humiliant, mais supporter les moqueries, même discrètes de toutes ses camarades lui était insupportable. Elle allait leur prouver qu'elle n'avait pas peur. D'un ton assuré elle lança :

- Maître Samuel ... Vous me fatiguez !

Tous les regards se tournèrent sur Maître Samuel dont toutes les petites princesses savaient qu'il détestait l'insolence.

- Ah bon ! Et puisque vous êtes fatiguée, Herbeline, vous allez faire la sieste cette après-midi ! Et c'est moi-même qui vous mettrait au lit ... et puisque nous parlions géographie, je pense que je vais découvrir à cette occasion - dans tous les sens du terme - deux jolies petites mappemondes ... qui bientôt ne seront plus terra incognita ... à moins que vous ne préfériez que nous commencions l'exploration dès à présent ?

Un léger murmure parcourut la classe, vite réprimé par Maître Samuel :

- Quelqu’une souhaite faire une remarque ? Peut-être une ou deux camarades de notre jeune princesses veulent se reposer avec elles cette après-midi ? Personne ? Bon ... Herbeline ... Vous viendrez me rejoindre dans mes appartements dès le repas fini.

Un grand silence s'installa.

Quel est le sort réservé à Herbeline ? Tu le sauras, cher lecteur, dans le prochain chapitre, où Maître Samuel va s'employer à prévenir cette dérive fâcheuse d'une petite princesse ...

22 commentaires:

Princesseenherbe a dit…

Si les dragons existaient ce serait drôlement bien ... j'en adopterais un :P
J'aime bien Herbeline ... mais Maître Samuel s'emporte trop vite à mon avis ... pour pas grand chose en plus.
Ce n'est pas la faute à Herbeline ... le monde est tellement grand, c'est si facile de s'y perdre et du coup la géographie c'est dur à comprendre ... et donc en entendre parler c'est fatiguant ! Ce n'était probablement de l'insolence que sa phrase, mais plutôt l'expression d'un état ...
Rien ne sert de se fâcher ... il suffit de les comprendre les petites princesses ... :-)

Sam a dit…

@Princesseenherbe : Justement, pour ne pas se perdre dans ce vaste monde ... il faut écouter les leçons de géographie ;-)

Et je trouve personnellement que Maître Samuel exprime bien lui aussi son état ... d'agacement ... et que la punition sera profitable à Herbeline ... du moins quelque temps ... enfin, je vais découvrir comme toi ... je vais déchiffrer le prochain chapitre cette semaine ;-)

Princesseenherbe a dit…

Oui mais si Herbeline a une excuse raisonnable pour être fatiguée ... Maître Samuel n'en a aucune de s'agacer. D'autant qu'il doit montrer l'exemple et ne se fâcher que s'il y a dérive ... hors être dépassé par la géographie n'en fait pas partie.
La punition ne sera donc en aucun cas profitable puisqu'elle sera seulement injuste ...
M'enfin cela se voit que ce livre est ancien ... parce qu'aujourd'hui pour se repérer dans ce vaste monde ... il y a les GPS :P ... plus besoin de se fatiguer à écouter des leçons de géographie aussi abstraites à mes yeux, qu'interminables.

Sam a dit…

@Princessenherbe : C'est drôle on n'a pas le même point de vue ;-) Moi je dirais qu'au contraire Maître Samuel aide les petites princesses à rester dans le droit chemin ... surtout quand elles sont bloquées dans une impasse ... ce n'est pas tant le fait d'être dépassée par la géographie qui va valoir à Herbeline sa punition ... mais d'avoir été insolente et provoqué Maître Samuel, de plus en présence d'autres petites princesses ... alors comme la leçon abstraite et interminable ne lui convient pas, il va employer à mon avis une méthode rapide et tout à fait concrète :-) ... enfin ... d'après les premiers paragraphes que j'ai pu lire !

Selene a dit…

mon papy disait: "tout ce qu'on a besoin de savoir en géographie c'est où on est, de quel coté est le bar, et où courir se planquer si ta grand mère me voit encore au bistrot!"

Avant qu'elle soit punie, il faudrait un certificat d'un médecin attestant qu'elle est d'une part en condition physique pour supporter une telle punition et d'autre part que la froidure tombée durant la nuit ne lui a pas provoquée un accès de fièvre qui, s'il a pu passer inaperçu aux yeux de l'amateur, peut, comme chacun sait, provoquer de légers délires et donc expliquer son insolence dont elle ne pourrait en aucune cas être tenue pour responsable dans ces conditions...

Mais moi je dis ça, je dis rien...

Sam a dit…

@selene : Rire ! Très pragmatique ton grand-père !

Tu dis ça, tu ne dis rien ... Oui, mieux vaut s'abstenir de parler parfois ;-)... mais je suis sûr que Maître Samuel - un vrai professionnel - saura faire la part des choses ... et réchauffer comme il se doit Herbeline ... Mais quant à toi, Selene, tu me sembles avoir pris froid la nuit dernière, non, pour trouver des arguments aussi improbables ? Je peux venir te soigner si nécessaire aussi ... ;-)

Selene a dit…

ça manque de smiley ici... j'en ai un qui tire la langue qui aurait exprimé ma réponse avec justesse et précision ^^

Sam a dit…

@Selene: Une petite princesse qui tire la langue ... serait-elle agacée ? Voire vexée ? 0:-)

lou a dit…

:) Enfin une suite!
Une très jolie suite...moi-même souffrante au fond de mon lit je comprends fort bien la grise mine d'Herbeline après avoir grelotté toute une nuit...
Qu'on prenne soin de moi, mes désirs seront des ordres!
Quand on est une petite princesse malade, on a le droit...

Ps: tu avais dit deux dodos d'attente avant la suite, pas au point mon petit précepteur :p

Selene a dit…

vexée non...agacée même pas... mais fatiguée quand j'ai écris le message: oui! ^^

Sam a dit…

@lou : Merci pour la jolie suite :-)

Tes désirs sont des ordres ... c'est justement le problème ... enfin, que tu le penses ...

PS : j'avais dit exactement "Au moins un dodo ou deux avec les fesses toutes rouges ma petite lou ... " et pas "Au plus" ... donc tout va bien :-)

@Selene : Je vais t'envoyer au lit alors ... si tu es fatiguée ... tu y vas toute seule ?

Selene a dit…

il m'appelle à grands cris mon lit! J'aurais pas besoin d'"encouragement" pour y aller... quoi que, juste par esprit de contradiction...^^

Chipinette L'Ange a dit…

quel merveilleux livre que tu nous traduis là Sam.
Mais je suis très ambivalente sur mes réponses que je vais donner!!

Car si je me mets à la place de cette petite Herbeline (soit dit en passant, je trouve ce prénom très joli et peu commun), mal dormir à cause du froid, c'est terrible et rend effectivement de très mauvaise humeur mais en plus se taper un cours de géo par derrière cela, c'est pire qu'une épreuve, c'est une catastrophe!! mais quand en plus, la pauvrette laisse échapper une pensée à voix haute et qu'elle se fasse gronder devant toutes les petites pestes de la classe, on peut comprendre cet agacement dont elle a fait preuve mais il n'y a pas de quoi fouetter un chat, ni même une petite herbeline.

Maintenant si j'essaie de comprendre Maitre Samuel, s'il ne veut pas voir son cours se transformer en désordre total, il lui faut être très ferme et montrer l'exemple.

Mais quelle injustice pour cette pauvre petite princesse quand même.

Sam a dit…

@Chipinette : Injustice, injustice ... c'est vite dit ça ! J'adhère à ta deuxième interprétation :-) Herbeline fait l'apprentissage des règles ... si elle avait mentionné son état de fatigue, au lieu d'être impertinente ... peut-être que Maître Samuel lui aurait apporté un thé au miel pour sa sieste ... mais là ... j'ai frissonné pour vous en découvrant sa punition ... dès que j'ai fini le déchiffrage je le mets en ligne ...

Selene a dit…

pfff je parie que c'est de plaisir que tu as frissonné, et non pas par empathie!

lou a dit…

Sam...t'es pas fâché dis? J'essaie d'être sage tous les jours comme je te l'ai promis mais des fois...c'est difficile...
Et Louise c'est ma préférée :)

Sam a dit…

@Selene : :-D

@lou : Oui cela te semble difficile ... tu as peut-être besoin que l'on en parle tous les deux ... Quant à Louise ... elle a été très prévenante avec Herbeline ... mais en feuilletant le traité, j'ai vu que dans les prochains chapitres elle aussi a eu besoin d'être remise sur le droit chemin ;-)

Princesseenherbe a dit…

Sam ... dis ... tu la publies bientôt la suite ? Parce qu'après tout, si tu n'as qu'à déchiffrer, ça devrait être plus rapide ;-)( enfin moi je dis ça ... ce n'est qu'une simple constatation )

Sam a dit…

@Princesseenherbe : Une constatation ? Ou une réclamation ? ;-) Bon ... tout vient à point qui sait attendre :-)

Princesseenherbe a dit…

Je ne réclame plus moi ! Je suis devenue une princesse ( presque ) raisonnable. :-)

Sam a dit…

@Princesseenherbe: Oui, presque ... si j'étais ton précepteur je continuerai à travailler sur le "presque" ;-)

Princesseenherbe a dit…

Ben j'espère que mon précepteur ne fera pas de tour par ici ... je ne voudrais pas qu'il ait de mauvais conseils de ta part :-)

Messages les plus consultés