mardi 17 août 2010

Elle savait ...

- Marion ! Tu vas te prendre une fessée !

Marion baissa la tête. Habillée en short court, elle savait que j'allais venir lui saisir la main. Elle savait que les premières claques qui s'abattraient sur ses cuisses pour l'emmener dans la chambre claqueraient de plus en plus douloureusement si elle renâclait pour avancer. Elle savait que le cuir du martinet n'était pas loin et que si son attitude le nécessitait elle irait elle-même le chercher. Elle savait qu'à ce moment là les lanières danseraient dans l'air et virevolteraient avant de finir claquer sur sa peau nue et laisser des striures rouges sur ses fesses et ses cuisses. Elle savait que j'allais baisser son short. Elle savait qu'elle devrait se mettre à genoux. Elle savait que j'adorais cette position. Elle savait qu'au fur et à mesure de sa punition, mes doigts s'écarteraient un peu, rendant les claques plus douloureuses. Elle savait que je baisserais sa culotte.Elle savait qu'elle aurait honte.

- Sam ...

Ses yeux étaient embués de larmes. Elle savait que je ne céderai pas. Elle savait que je ne commencerai pas tout de suite. Elle savait que j'allais la sermonner. Elle savait qu'elle aurait hâte que cela commence. Elle savait que la punition terminée elle méditerait sur sa conduite. Elle savait qu'elle aurait peur, l'espace d'un instant, d'être abandonnée. Elle savait que mes bras s'ouvriraient et qu'elle s'y précipiterait pour un long et doux câlin rempli de tendresse.

- Marion ...

Elle savait.

5 commentaires:

Sia a dit…

Évidemment qu'on sait ! Sinon pourquoi on se donnerait tout ce mal ???
;)

Sam a dit…

@Sia
Oh, peut-être qu'en final vous ne savez pas tout non plus ;-) ... le plus fascinant peut-être c'est ce qui se joue en arrière-plan, ce que les deux protagonistes savent au fond d'eux-mêmes mais sans que cela soit explicite, cette rencontre un peu particulière, atypique, qui va libérer des choses et permettre d'avancer ... de réaliser une part de soi-même ... bon, je dérive, c'est ma période analytico-philosophique en ce moment :-D

Macaron a dit…

Très bien dit !

Ellie a dit…

Ah ouaich ! très chouette récréation :D
Bon, je retourne travailler. Je doit lire un énooooorme pavé et faire un compte rendu. J'en suis qu'a la page 39, on est pas rendu !Je vais essayer de ne pas tout embrouiller avec ton histoire... ;)

little asian a dit…

Adorée ce texte...

Un de tes meilleurs...

Oui d'un coté on "sait"plus ou moins ce qui nous attends...mais en meme temps on ne sait pas jusqu'où l'on va deborder...tout depend de l'attitude de l'autre...de ses mots...de notre humeur du jour aussi..Plus ou moins sensible...

Chaque fessée est unique...

Bien que ce sont les memes mecanismes qui se mettent en place...c'est une nouvelle histoire qui s'écrit à chaque fois...

Messages les plus consultés