jeudi 3 juin 2010

La chaise













L'ombre de la chaise était là ... telle une sculpture de Picasso ou de Dali ... Menaçante ... Surréaliste ...

- Marion ... viens-ici ..
- Non !
- Marion ...
- Tu n'as pas le droit !
- Marion ... ce n'est pas ce dont il s'agit ... et tu le sais très bien ...

J'empoignais Marion par le poignet et l'entrainait vers cette chaise. Elle portait une jupe courte beige clair munie d'une ceinture. Elle se débattit à peine lorsque cette ceinture entoura ses poignets. Lorsque je la basculais sur mes genoux elle eut un cri d'effroi :

- Nooooon ! J'ai peur de tomber !
- Marion ... n'aie pas peur ...  je te maintiens ... je ne te laisserai pas tomber.

La punition de Marion pouvait commencer.

3 commentaires:

petite française a dit…

Je viens de parcourir quelques billets de votre blog, que je découvre.

Malheureusement, il semble que Marion, ou qui que ce soit, disent toujours "non"... d'abord.

N'est-ce pas fatigant à la fin ?

Soit c'est de la comédie, un pseudo-rituel dont ni l'un ni l'autre n'est dupe, soit c'est une réalité, elle n'a pas envie. Auquel cas, tout ceci semble... je vous épargne la suite.

Enfin bref. Je ne suis pas là pour juger, comprenez bien, c'est l'art du récit qui m'intéresse. Ma pas seulement, évidemment.

B

Sam a dit…

@petite française : Pour moi il est clair qu'une partie du plaisir vient du fait que la punition, même si elle est secrètement désirée, provoque un certain émoi chez ma partenaire ... et le "Non" ne signifie pas qu'elle n'en a pas envie au fond d'elle-même. Il est tout aussi clair pour moi que cette pratique n'est pas imposée. Sinon c'est de la violence pure et simple, je ne joue pas dans cette cour là. D'ailleurs peu de femmes je pense également. Je ne crois pas que tout cela soit de la comédie, c'est plus subtil que ça. Du moins d'après mes expériences. Le "malheureusement" et le "fatigant" vous appartiennent ... je ne prétends en aucune manière plaire à tout le monde.

Anonyme a dit…

pour ma part...le non est en effet un melange en effet d apprehension et d envie, il faut l avoir vecu pour comprendre...et du vecu...maybe j en ai!rire!

De plus,le non declenche un desir encore plus fort je pense pour celui qui donne la punition...il se sent porté vers le haut dans son role de recadrage, il va plus loin encore dans sa fermeté...il peut aller chercher au fond de lui des choses qu il ne soupconne meme pas avoir...

oui c est subtil...c est consenti...c est un moment fort...partagé...desiré...chaque nouvelle fessée est differente de la precedente, il n y a pas de lassitude, au contraire...

il faut le vivre pour comprendre...

Pour en revenir au blog, l ecriture est toujours aussi bonne, on s y croirait presque!

Je vous sens bien dans ce role là...

Alors continez de cheminer...pour trouver un jour...maybe...votre Marion...

Messages les plus consultés