mercredi 16 juin 2010

Au lit (1ère partie)

Début d'après-midi. Il fait beau dehors, mais orageux à l'intérieur de l'appartement.

- ...
- Marion ... tu es pénible ...
- C'est toi qui est pénible !

C'est à ce moment là que j'ai compris qu'il était inutile de négocier, d'argumenter, d'écouter, de raisonner, ou quelque autre verbe que ce soit que l'on peut trouver dans un quelconque manuel de psychologie. Le discours a ses limites, et pour les poser de manière concrète (toujours les limites), le recours à une méthode différente était la seule issue.

- Marion ...

Le ton de ma voix avait imperceptiblement changé. Mon regard s'était tranquillement posé sur elle, arrêtant net sa logorrhée.

- Marion ... tu files au lit ...
- Mais ... ça va pas ? Tu as vu l'heure ?
- Marion ... tu vas dans ta chambre, tu te mets en petite tenue et tu te glisses bien vite sous la couette ... je te retrouve dans quelques minutes ...
- Je veux pas !
- ...

Une minute passa. Marion me soutenait du regard, attendant mes paroles qui auraient relancé encore et encore la stérile discussion.

- Je ...
- ...

Marion avala sa salive et se dirigea vers la chambre.

2 commentaires:

Sia a dit…

être envoyée au lit... un grand fantasme... D'ailleurs, tu ne pourrais pas m'y envoyer là ? C'est largement l'heure ;D

Sam a dit…

@Sia
C'est clair qu'à cette heure-ci ... File ! Rire ! Et pense qu'une fois en petite tenue ... ça ne va pas s'arrêter là ... mais il faut patienter pour la 2ème partie ! Je vais me coucher moi aussi ! Rire !

Messages les plus consultés